Retour aux conseils
Automobile
Comprendre le langage des huiles moteur

Comprendre le langage des huiles moteur

5W30, 0W30, 15W40 : mais qu’est-ce que cela signifie ? Bardahl, le spécialiste des huiles moteur depuis 1939, vous explique tout !

Les drôles de codes que vous voyez apparaître ci-dessus sont les indices de viscosité d’huiles multigrades. Pas de panique, on développe. Il existe plusieurs types d’huiles : monogrades et multigrades. L’huile multigrade a pour avantage de réagir à la chaleur avec une viscosité qui augmente lorsque la température du moteur grimpe elle aussi. Elle possède donc deux grades de viscosité (à chaud et à froid). 

Viscosité : définition

Et la viscosité, c’est quoi ? Il s’agit de l’épaisseur, ce qui représente la résistance du fluide lorsqu’il s’écoule. Plus la viscosité d’une huile est importante, plus elle est épaisse. Elle mettra donc du temps à s’écouler, mais son film protecteur pour les éléments mécaniques sera de grande qualité.  

À chaud, à froid

Pour une huile, vous l’aurez compris, la température est primordiale ! Et c’est d’ailleurs ce degré à chaud ou à froid qu’on retrouve sur un indice d’huile multigrade. Prenons « 5W30 » par exemple. Cela signifie que la viscosité à froid (le « W » correspond à « Winter », soit « hiver » en anglais) est de 5 et de 30 lorsque le moteur est chaud. 

Il est préférable d'utiliser des huiles multigrades car celles-ci ont une faible viscosité à basse température. Elles sont « légères ». Cela veut donc dire que le lubrifiant s'écoule rapidement et atteint les pièces mobiles plus tôt lorsque le moteur démarre, à froid. Mais leur composition permet également d’augmenter la viscosité, à chaud, lorsque le moteur a également besoin d’une lubrification optimale. Et pour votre compagne à 2 ou 4 roues, c’est essentiel ! 

SAE, ACEA, API, S, C, etc.

Les huiles ont chacune leurs caractéristiques chimiques qui dépendent, notamment, des régions là où elles seront utilisées (la température extérieure n’est pas la même à Paris qu’à Dubaï !). Elles répondent aux besoins de différents constructeurs. Ces caractéristiques varient, par exemple, pour une voiture qui dispose, ou non, d’un filtre à particules (FAP). 

Sur les étiquettes des bidons d’huile, vous pourriez observer SAE, pour Society of Automotive Engineers. Cette instance a eu l’idée de faire un codage des huiles moteur en fonction de leur viscosité. Mais chaque région du monde a ses propres normes pour ses constructeurs : ACEA (Association des Constructeurs Européens d’Automobiles) pour l’Europe, API (American Petroleum Institute) pour les « américaines », ou encore JASO (Japonese Automotive Standard Organisation) pour l’industrie automobile japonaise. 

Vous pourriez encore rencontrer les lettres S et C : S indique que l'huile est utilisée pour les moteurs à essence et C pour les moteurs Diesel.

 

D’ici peu, nous vous parlerons des huiles minérales, semi-synthétiques et synthétiques. Venez donc nous consulter ! 


Grâce au sélecteur Bardahl, découvrez l’huile adaptée à votre véhicule ici (ou consultez le manuel de bord).

Crédits photo: SIGAUS.ES

Retour à la liste d’articles Liste d’articles